DES INSPECTIONS ASI ET PSC ONT ETE CONDUITES DANS DES NAVIRES BATTANT LE PAVILLON PANAMEEN AVEC DES RESULTATS POSITIFS

 

Maintenir le Registre panaméen dans les listes blanches des principaux Mémorandums d’Entente, tels que le MoU de Paris et le MoU de Tokyo (N. du T. MoU de l’anglais Memorandum of understanding) sont le résultat positif des inspections annuelles de sécurité et des inspections recteur de l’État du port (locale ou étrangère), autrement connues sous le nom d’Inspections ASI et PSC (N. du T. ASI Anual Security Inspection et PSC Port State Control).

Cela découle de la fidèle mise en œuvre, par les organismes internationaux, d’accords et de conventions, tels que les Codes de l’Organisation Maritime Internationale, la convention MARPOL, la Convention Internationale sur les Lignes de Charge, la Convention internationale sur le jaugeage des navires, des substances anti-salissures nuisibles, la Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires, les législations nationales, etc .

En 2013, le staff du Département de Navigation et de Sécurité Maritime de l’Autorité maritime du Panama a effectué 5870 inspections annuelles de sécurité et 108 inspections d’État Recteur du Port; dont 11 aboutirent à des arrêts, c’est-à-dire, c’étaient des navires qui en quelque sorte ne remplissaient les normes requises au niveau national et international.

Dans le cadre de ces inspections, des fonctionnaires de l’AMP font un examen approfondi de tous les documents du navire, ce qui comprend autour de 17 à 20 certificats qui se réfèrent à diverses conventions et règlements internationaux.

Les certificats techniques applicables et obligatoires des navires sont examinés afin de vérifier s’ils sont en vigueur, les dispositifs de sécurité et sauvetage sont également vérifiés, ainsi que les compétences du staff à bord du navire. Le navire subit une inspection physique pour confirmer que ce que les dossiers et documents dans le navire reflètent correspondent à ses conditions réelles.

L’Autorité Maritime maintient une surveillance constante des navires battant le pavillon panaméen, afin d’être au courant de leurs activités, de les soutenir et de faire un suivi des directives de correction ou mettant en œuvre des directives lorsque cela est justifié pour améliorer la performance de notre flotte dans le monde entier.