LE COURS RÉGIONAL DE FORMATION SUR L’INVESTIGATION D’ACCIDENTS MARITIMES CLÔTURE.

 

Avec la participation des délégués des diverses administrations maritimes de l’Amérique Latine et des fonctionnaires de l’Autorité Maritime du Panama eut lieu la clôture du « Cours régional de formation sur l’investigation d’accidents maritimes » lequel a été organisé par le Réseau Opérationnel pour la Coopération Régionale entre les Autorités Maritimes des Amériques (ROCRAM ).

L’objectif de ce cours était de parvenir à ce que les participants assimilent son contenu théorique et pratique, afin qu’ils dorénavant puissent avoir les outils qui leur permettent de mener des investigations, dans le but de détecter les causes les plus récurrentes des accidents et qu’ils puissent faire des recommandations aux États et aux parties intéressées et de cette façon prévenir que dans l’avenir, des accidents de nature similaire se répètent.

Le Directeur adjoint de la Marine Marchande panaméenne, M Juan Pablo Fábrega, disait que « c’était un grand honneur le Panama, d’avoir été le pays hôte de cet évent; nous espérons que les participants aient appris toutes les techniques nécessaires pour déterminer les causes qui sont à la racine et qui peuvent provoquer des accidents, et qu’ils puissent ensuite coordonner l’investigation des accidents avec les autorités compétentes. »  

Dans ses remarques de clôture, le Facilitateur de l’OMI, M. Estalisnao Sebeckis, a remercié les participants du séminaire pour lui avoir permis de transmettre ses connaissance sur les accidents maritimes, ainsi que pour leur nombreuse participation tout au long du séminaire, en raison de l’intérêt fondé sur la responsabilité d’assurer que les objectifs de l’OMI soient une réalité.

Dans ses mots, M Manuel Cofre Muñoz, coordonnateur du MOU OMI-SECROCRAM a souligné le sérieux, le dévouement, l’effort et l’intérêt qu’il a pu observer chez les participants au cours de ces journées de formation ; il a qualifié l’ensemble avec un seul mot « excellent » ; de même, il espère avoir atteint la plus importante des priorités : celle de transmettre ses connaissances aux participants pour qu’eux à leur tour puissent les transmettre à leurs gouvernements.

Nous soulignons que les investigations faites autour des accidents maritimes ont toujours permis aux marins de se réformer continuellement, ainsi que d’être efficaces dans leur travail quotidien, ce qui les bénéficie et bénéficie indirectement leurs gouvernements.