Discours de l’Administrateur de l’AMP lors de l’ouverture du MAIIF.

FORUM INTERNATIONAL D’ENQUÊTEURS D’ACCIDENTS MARITIMES (MAIIF 23)

 

Bonjour :
Monsieur Steve Clinch, Président du MAIIF
M. Alan Blume, Vice-président
Commodore David Squire, Secrétaire Général
M. Jorge Quijano, Administrateur du Canal de Panama
M. Alejandro Agustín Moreno, Sous-Administrateur de l’Autorité Maritime du Panama
M. Tomás Ávila, Secrétaire Général de l’Autorité Maritime du Panama
M. Fernando Solórzano, Directeur Général de la Marine Marchande de l’Autorité Maritime du Panama
M. Gerardo Varela, Directeur Général du Directorat de Ports et d’Industries Maritimes Auxiliaires de l’Autorité Maritime du Panama
 
Messieurs les délégués de différentes administrations maritimes et messieurs les observateurs C’est un plaisir et un honneur pour l’Autorité Maritime du Panama, avec l’Autorité du Canal de Panama que d’être le pays-hôte du vingt-troisième Forum International d’Enquêteurs d’Accidents Maritimes (MAIIF). Comme certains des délégués se rappelleront encore, la République du Panama a eu l’honneur d’accueillir ce même forum en 2006.

Comme vous tous le savez, réaliser une investigation conformément au Code de Normes Internationales et de Pratiques Recommandées pour l’Investigation des Aspects de Sécurité de Sinistres et d’Incidentes Maritimes est obligation pour les pays membres de l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Ce Code incorpore en lui-même et se base sur les meilleures pratiques en cas des sinistres maritimes et/ou sur les enquêtes d’événements, qui ont été établis par le Code pour l’investigation de sinistres et d’événements maritimes, approuvés en novembre 1997 par l’OMI. Le Code pour l’investigation de sinistres et d’événements maritimes cherchait à provoquer la coopération entre les États et un objectif commun, en ce qui touche les sinistres maritimes et les enquêtes  d’incidents.

L’objectif principal de toute enquête de sinistres maritimes est de déterminer les circonstances du sinistre en question et tout de suite, à travers des trouvailles, formuler des recommandations pour prévenir, dans l’avenir, la récurrence d’accidents du même genre; mais il est aussi celui de sauvegarder les vies des personnes dans la mer et de prévenir des dommages à l’écologie de l’environnement. Déterminer la responsabilité ou attribuer la faute n’est pas l’intention de cette investigation.

Dans le passé, le manque de contact direct avec les différentes administrations a rendu impossible pour le Panama de réaliser les investigations maritimes sans complications, mais grâce à la création du MAIIF, lequel a été utilisé comme un outil par notre Administration et également pour des autres pays pour échanger des expériences, nous avons trouvé la coopération et une relation d’amitié entre les différentes administrations maritimes, en vue d’un meilleur développement sur le sujet des enquêtes maritimes.

En outre, nous avons réussi à réaliser diverses investigations de manière rapide et efficiente, ensemble avec d’autres administrations, grâce à la forte participation des délégués des différentes administrations maritimes dans ce forum, car, ceci nous fournit des points de contact direct avec des différents bureaux ou départements qui ont la responsabilité d’enquêter les sinistres arrivés dans des navires de différents pavillons, soit dans des eaux territoriales ou internationales.

Nous avons aussi à mentionner le fait que la création de ce forum a été source d’inspiration pour que d’autres continents créent ses propres forums, comme c’est le cas du Forum d’Enquêteurs d’Accidents Maritimes de l’Asie, le Forum Européen d’Enquêteurs d’Accidents Maritimes (EMAIF) et le Forum Américain d’Enquêteurs d’Accidents Maritimes. Tous ces forums servent à maintenir les relations d’amitié et à provoquer la coopération entre les différentes administrations maritimes.

Comme nous le savons, le monde maritime est en croissance constante, avec la construction de nouveaux navires et l’implémentation de nouvelles technologies. Cependant il est toujours notre souci, pas seulement le fait d’éviter les dommages dans les navires et prévenir la contamination, mais aussi celui de maintenir la sécurité de nos marins dans les embarcations; avec la création du CTM de 2006, nous avons une autre responsabilité dans nos mains, celle de garantir un lieu de travail sûr et décent ainsi que de rapporter tout accident, n’importe pas sa nature, souffert par l’un ou plus des membres de l’équipage.

Déjà en finissant, je désire élever une prière pour tous les marins et passagers qui ont été victimes d’accidents maritimes, spécialement par ceux-là du récent incident arrivé à Chiriquí.

Je veux finir en disant : soyez les bienvenus, vous tous au Panama et à ce forum. Nous vous souhaitons à tous une expérience enrichissante et un séjour gratifiant dans notre pays.

Merci beaucoup.