LE PANAMA REQUIERT DE LA MAIN D’ŒUVRE TECHNIQUE POUR TRAVAILLER DANS LE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE.

 

Panama, le 26 septembre.

Une « Consultation pour diagnostiquer le besoin en ressources humaines dans le secteur de la Logistique » – parrainée par la Banque Interaméricaine de Développement – a constaté qu’au Panama, manque la main-d’œuvre à qualification technique pour travailler dans le secteur de la logistique.

C’est ce qui a été rendu public para les consultants, M René Quevedo et M Orlando Allard, lors d’une réunion avec les membres du Comité National de la Logistique, lequel a son siège dans les installations de l’Autorité Maritime du Panama. Ils ont eu la charge de détailler les résultats de la recherche sur les besoins en ressources humaines dans le secteur de la logistique pour les dix prochaines années, sur la base des projections de croissance du PIB et la relation avérée avec une croissance de l’emploi dans le secteur logistique.

Les consultants ont expliqué qu’on a détecté une incongruité entre l’offre scolaire et la demande du secteur de la logistique, lequel a connu une croissance régulière au cours des dernières années. L’absence d’un système de certification des métiers techniques et celle d’un cadre pour leur standardisation dans le secteur de la logistique aggravent ce scénario.

Compte tenu de cette réalité, les consultants recommandent de mettre en œuvre un plan pilote de formation technique, qui inclut un plan d’insertion professionnelle durable.

Les caractéristiques de ce programme pilote de formation sont les suivants:

  1. Les positions avec une forte demande et une demande relativement faible;
  2. Une population pilote : 175-200 jeunes;
  3. Une population cible: jeunes de moins de 30 ans.

Cette initiative bénéficie de l’appui du secteur privé, qui est intéressé par ce projet.  Le financement pour assurer ce projet est en cours. Les consultants ont expliqué que plusieurs entités ont manifesté leur intérêt pour le financier.

L’AMP, à travers le Comité National de la Logistique, accueille avec satisfaction la création de ce projet pilote, en particulier si l’on considère que le Panama devrait devenir la plateforme de la logistique la plus important dans la région. Une main-d’œuvre qualifiée est nécessaire afin de répondre aux exigences du marché maritime international.

La présentation a été suivie par le Secrétaire général de l’AMP, M Tomás Ávila, le directeur adjoint des gens de mer, Mme Magdalena Carrera, le sous-directeur des industries maritimes, Mme. Guimara Tuñón Guerra. En représentation du Comité de la Logistique étaient présents, Mme Rachel Gicela Kinkead, M Carlos Ernesto González de la Lastra ; M Luis Ureña a participé en nom du Secrétariat Général de l’AMP et Mme Elizabeth Ward, Directeur du Centre de Simulation Maritime de INADEH à Howard a aussi été présente lors de cette présentation.