DES MEMBRES DU PERSONNEL QUI TRAVAILLE DANS DES PORTS REÇOIVENT DE LA FORMATION SUR LA PREVENTION DU VIRUS EBOLA

 

Panama le 24 septembre.

Environ 27 fonctionnaires qui travaillent dans les ports nationaux ont reçu de la formation sur les mesures élémentaires de la sécurité au travail dans les ports, ainsi que sur les lignes directrices à suivre dans des cas possibles du virus Ébola.

Tenant en compte le développement actuel de la maladie en Afrique Occidentale, à cause du virus Ébola, l’Organisation Panaméricaine de la Santé/Organisation Mondiale de la Santé (OPS/OMS) a recommandé aux États membres de rester vigilants face à la potentielle introduction du virus dans les Amériques.
 
Face à cette réalité, l’Autorité Maritime du Panama, par le biais de la Section de Sécurité et Hygiène Portuaire, en coordination avec le section de formation, a organisé la formation de fonctionnaires qui travaillent dans les ports de Coquira, Vacamonte, Taboga, Baie las Minas, Capitainerie de Balboa, Home Port (Colon), Quai 3 (Colon), Port Panama y 2 invités de la firme Panama Ports.

Etaient chargé de la formation, M. Roberto Pineda, chef de la Section de Sécurité Maritime et Hygiène Portuaire du Directorat Général de Ports et d’Industries Maritimes Auxiliaires et M. Israel Cedeño Gonzalez, responsable de Santé Internationale du Département National d’Epidémiologie, du Directorat Général de la Santé Publique du Ministère de la Santé.

Le virus Ebola produit une maladie hémorragique fébrile dont les taux de mortalité vont de 50% à 90%. À ce jour, il n’existe aucun vaccin ou traitement spécifique, c’est pourquoi, il est essentiel de prendre des mesures pour prévenir et contrôler des possibles cas.

La fièvre Ebola se transmet d’une personne à l’autre, par contact direct (par les muqueuses) avec des organes, du sang, des sécrétions ou des fluides corporels des personnes infectées ou par contact indirect avec des matériaux contaminés par de tels fluides. La transmission par voie aérienne, comme c’est le cas avec d’autres types de souches de grippe, n’a pas été démontrée.