L’AMP PARTICIPE DANS LE 2ND SOMMET DES PORTS ET DE LA LOGISTIQUE EN AMERIQUE LATINE ET LES CARAÏBES

“Le grand défi du Panama et le rôle du secteur portuaire dans la compétitivité » – thème développé par Mme Guimara Tuñón, Sous-directrice du Directorat des Industries Maritimes Auxiliaires a ouvert la première journée de conférences du 2ND SOMMET DES PORTS ET DE LA LOGISTIQUE EN AMERIQUE LATINE ET LES CARAÏBES. Mme Tuñón, qui a parlé au nom de l’Administrateur de l’Autorité Maritime du Panama, M Jorge Barakat Pitty, s’est adressée aux participants du sommet qui étaient rassemblés, pendant deux jours à Panama (ville).

La conférence de Mme Tuñón – qui s’est développée dans le cadre thématique « Perspectives de Gouvernement et Panorama dans la région » – a exposé l’engagement à futur de notre pays dans le secteur portuaire. La conférence a aussi expliqué l’actuel niveau de développement et de compétitivité dans lequel est située notre nation, d’après le Forum Économique Mondial.

D’autres lignes directrices développées par Mme Tuñón répondaient aux questions du « comment » et de « l’où », l’industrie locale est impactée par le secteur maritime. Mme Tuñón a également expliqué certaines des stratégies à futur de l’Autorité Maritime du Panama. Elle a ajouté qu’au présent, les projections de cette entité reposent quatre axes principaux.

D’abord, elle a noté un projet dans la région de Puerto Armuelles, qui touche l’application d’un modèle économique qui communique les Océans Atlantique et Pacifique. On cherche à développer un modèle durable qui ait un impact positif, non seulement dans la région, mais dans l’ensemble de l’industrie. Un deuxième axe vise la création d’un terminal à buts multiples dans Port Vacamonte. Ce terminal devra permettre des activités autres que la seule pêche, mais qui sont en lien avec elle.

Le troisième axe de croissance que l’Autorité Maritime du Panama veut développer, c’est la construction de deux quais pour les industries maritimes auxiliaires, l’un dans la province de Panama et l’autre dans la province de Colon. Ces deux quais doivent offrir les conditions adéquates qui recouvrent les besoins de chacune des industries auxiliaires. Cet axe donnera une valeur ajoutée aux activités de l’entité.

Finalement, l’accomplissement d’un projet de routes de cabotage, entre les ports de moindre envergure, dans lesquels seraient développées des infrastructures que bénéficient les ports, le transport des marchandises et l’industrie touristique.

Mme Tuñón a encore noté que « l’Autorité Maritime du Panama ne veut pas prendre en considération une seule solution. Bien au contraire, elle veut développer tous les projets sur la base d’études bien fondées qui garantissent leur durabilité dans le temps, ainsi qu’une planification adéquate qui rende le marché panaméen plus compétitif. »

Le 2ND SOMMET DES PORTS ET DE LA LOGISTIQUE EN AMERIQUE LATINE ET LES CARAÏBES se concentre sur l’analyse des projets qui sont en cours d’exécution et de ceux qui sont encore au stade de planification. Il analyse aussi les politiques gouvernementales et les stratégies de compétitivité logistique dans l’industrie portuaire. Les participants du sommet discuteront aussi des questions telles que l’analyse de l’industrie portuaire en Amérique Latine et les Caraïbes, des financements et assurances, la productivité et l’efficacité des ports, l’analyse du surdimensionnement des ports dans la région, ainsi que le besoin de terminaux spécialisés d’énergie.