DEMARRENT DES ATELIERS EN VUE DE LA GENERATION DE CONSENSUS PUBLIC ET PRIVE POUR LE DEVELOPPEMENT ET LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D'ACTION EN VUE DU DEVELOPPEMENT DU TRANSPORT MARITIME A COURTE DISTANCE EN MESO-AMERIQUE (TMCD).

Dans la ville de Managua, au Nicaragua, se tient le premier des ateliers pour chercher le consensus public et privé concernant le transport maritime à courte distance (TMCD). Cette activité est organisée par la Commission Centraméricaine de Transports Maritimes (COCATRAM), en coordination avec l'Autorité Maritime du Panama et le soutien logistique de la Banque Interaméricaine de Développement (BID).

L'objectif général de cette activité est d'examiner et de valider, avec le secteur public et privé, la Feuille de Route pour la mise en œuvre du transport maritime à courte distance en Amérique centrale, dans chacun des dix pays du projet Méso-Amérique (le Mexique, le Nicaragua, le Guatemala, El Salvador, le Belize, le Costa Rica, le Honduras, le Panama, la Colombie et la République dominicaine).

Parmi les objectifs spécifiques peuvent être mentionnés : Établir les avantages quantitatifs et qualitatifs du service TMCD en Méso-Amérique ; obtenir du secteur privé les principales caractéristiques d'un service TMCD qui les inciterait à l'utilisation de cette modalité de transport ; identifier les obstacles institutionnels (douanières, phytosanitaires, administratives, etc.), qui entravent la mise en place du service ci-dessus mentionné ; obtenir des propositions et des recommandations du secteur privé, dont les institutions publiques impliquées pourraient avoir besoin pour la mise en œuvre effective du service.

L'Autorité Maritime du Panama, entité coordinatrice de cette initiative régionale, a été représentée dans la figure du Secrétaire général, M. Tomas Avila Manzanares et M. José Miguel Rovira, Sous-directeur du Bureau de la planification, qui ont accueilli les participants au nom de l'institution et du Gouvernement National; ils ont également présenté l'historique du projet et le calendrier des activités à entreprendre par chaque pays au cours du développement de tous les ateliers.

L'atelier a été divisé en deux sections; la première vise à créer les bases pour la création des services et la seconde implique les recommandations issues de la première section.  Les deux sections auront une séance plénière, où les cinq groupes dans lesquels ont divisé les acteurs (utilisateurs et propriétaires de la cargaison, les compagnies maritimes, les terminaux portuaires, les transporteurs terrestres et les institutions gouvernementales) présenteront leurs fondements et recommandations.

Il faut mettre en relief le fait que les ateliers se tiendront dans les locaux de la Banque Interaméricaine de Développement (BID) de chaque pays.  C'est la BID qui a financé les services de consultants initiaux.

Les villes hôtes et les dates pour les ateliers sont les suivantes : Managua, 23 et 24 février, Mexico 26 et 27 février ; Guatemala City 2 et 3 mars ; San Salvador 5 et 6 mars ; Belize 9 et 10 mars ; Tegucigalpa 12 et 13 mars ; San José 16 et 17 mars ; Panama City 19 et 20 mars ; Bogotá 23 et 24 mars ; et enfin, Saint-Domingue 26 et 27 Mars.

 N du T : N La Méso-Amérique est une région géographique et culturelle dans les Amériques, se étendant approximativement du centre du Mexique au Belize, le Guatemala, El Salvador, Honduras, Nicaragua, et le nord du Costa Rica, au sein de laquelle un certain nombre de sociétés précolombiennes a prospéré avant la la colonisation espagnole des Amériques dans les 15ème et 16ème siècles.