L’AMP PARTICIPE A LA PREMIERE EDITION DU FORUM INTERNATIONAL SUR LES METHODES ALTERNATIVES POUR LE REGLEMENT DES DIFFERENDS DANS UN ENVIRONNEMENT DE COEXISTENCE PACIFIQUE.

Dans le dessein d’aborder des techniques alternatives de résolution des conflits, telle que la médiation, la conciliation et la création d’espaces et de mécanismes de dialogue, a eu lieu au Panamá, le premier Forum international sur les méthodes alternatives de règlement des différends dans un environnement de coexistence pacifique.

L’administrateur de l’Autorité Maritime du Panamá (AMP), M. Jorge Barakat Pitty, qui était responsable de l’ouverture de l’évent, a souligné l’importance de la réalisation de cette première rencontre internationale, puisque « la tendance mondiale s’oriente vers la prévention des conflits, la médiation et la conciliation, plutôt que de parvenir à des processus d’arbitrage, qui soumettraient les parties à un litige qui peut prendre même des années, avant de voir une résolution finale. »

M. Barakat Pitty disait encore que « pour l’AMP et pour le pays en général, qui est, par ailleurs, l’État avec le plus grand nombre de navires enregistrés, la résolution des conflits qui découlent de relations commerciales ou industrielles, lesquelles sont régies par la convention du travail maritime, 2006, est extrêmement positive ». Ainsi, des méthodes alternes pour le règlement des différends deviennent des processus qui consolident notre pays comme la plate-forme de choix pour la prestation de services maritimes, portuaires et logistiques dans les Amériques. De même, ces méthodes renforcent et accordent une valeur stratégique élevée au système maritime portuaire et logistique du Panamá dans la région et assurent son positionnement.

Le Forum, qui a été mené entre la Chambre Maritime du Panamá et la CAF-Banque de développement pour l’Amérique Latine, a compté avec la participation d’experts nationaux et internationaux, qui ont concentré leurs interventions sur l’exposition de matériel pédagogique et la présentation des expériences similaires menées dans d’autres pays qui peuvent être appliquées à notre réalité. Tous ces efforts sont dirigés vers la recherche de consensus entre les différents acteurs de la société, dans le dessein de favoriser une croissance économique durable et d’établir le Panamá comme centre de transbordement, des services de logistique et de valeur ajoutée à la charge.

Étant un pays avant-gardiste dans la résolution de différends maritimes, le Panamá compte avec la première École Internationale en matière d’arbitrage maritime et après le Centre de New York, le Panamá compte aussi avec le premier centre d’arbitrage maritime en espagnol.