DES OFFICIERS DE L’AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE AU PANAMÁ ONT VISITE L’AUTORITÉ MARITIME DU PANAMÁ POUR SE RENSEIGNER SUR DES OCCASIONS DE FAIRE DES AFFAIRES DANS DES PROJETS D’INVESTISSEMENT.

Au cours d’une brève réunion, l’administrateur de l’Autorité Maritime du Panamá, M. Jorge Barakat Pitty a rencontré des fonctionnaires de l’ambassade des États-Unis d’Amérique au Panamá au Panamá. M. James Pérez, Chargé des affaires économiques et M. John Coronado, officier supérieur des affaires économiques faisaient partie de la délégation. La rencontre cherchait à informer les entreprises américaines, par le biais de ces officiers, sur les projets que l’Autorité Maritime du Panamá tient à développer.

Les fonctionnaires américains s’étaient plus de l’invitation. Ils soulignèrent leur intérêt à aider les PME et les grandes entreprises américaines, pour qu’elles puissent trouver et bénéficier des nouvelles opportunités de faire des affaires. Ils soulignaient encore que ce genre de réunions devrait se répéter plus souvent, afin de les tenir informés sur des projets futurs. À leur tour, ils maintiendront informés les investisseurs et les compagnies américaines.

M. Jorge Barakat Pitty a annoncé que les projets accordés en concession seront des projets avec impact important sur la population locale et dans le pays. La transparence dans la gestion sera la marque caractéristique de cette administration. Tous les projets se feront par un appel d’offres pour éviter les concessions directes.

L’Autorité Maritime du Panamá veillera à ce que les concessions soient élaborées de telle façon qu’elles apportent des solutions réelles aux problèmes et besoins du secteur où elles sont développées. D’abord, on trouvera des endroits pour la construction de ports qui rendent plus facile l’accès à la mer des industries maritimes auxiliaires. Les concessions qui se feront sur les côtes de l’Atlantique et du Pacifique suivront les mêmes procédés.

M. Barakat disait encore : « Nous sommes conscientes du besoin de développer des infrastructures dans le voisinage des ports de conteneurs ; cependant, un développement plus englobant du pays implique que des projets de grande magnitude ne soient pas développés uniquement dans le voisinage du Canal du Panama. C’est pourquoi nous soutenons et encourageons le développement des infrastructures portuaires dans des endroits, tel Aguadulce et Vacamonte. En outre, nous donnons notre plein soutien à l’ambitieux projet qui se développera dans la région de Puerto Armuelles (sur la côte du Chiriquí). Grâce à un canal sec, qui passera, soit par Chiriqui Grande, par Almirante ou par Port Loin, au Costa Rica, on cherche à communiquer les côtes du Pacifique et de l’Atlantique.

M. Tomás Ávila, Secrétaire général de l’Autorité Maritime du Panamá mettait en relief un point très important qui donne à ce port un avantage compétitif. Son tirant d’eau va des 30 jusqu’à 150 mètres. La profondeur naturelle de ce port élimine la nécessité de faire des travaux de dragage, ce qui diminue les frais de construction. M. Ávila a aussi dit aux fonctionnaires américains que vers la mi-juin un comité évaluatif devra choisir le consulteur pour ce projet. Dans une période, d’au plus six moins, le consulteur devra présenter la proposition d’un modèle d’affaires, qui sera notifié aux compagnies maritimes et aux opérateurs portuaires. Vers la fin de l’année, ils recevront un appel d’offres.

Mme. Guimara Tuñón, sous-directrice du directorat des industries maritimes auxiliaires a informé les fonctionnaires américains sur l’état des reports de la consultation sur Port de Vacamonte. Elle a emphatisé le fait que la proximité du Port Vacamonte au Canal de Panamá rend plausible la construction d’un terminal à propos multiples. Ce projet cherche à dépasser l’actuelle vision de ce port, qui s’est limitée à être un quai de pêche.

Au sujet du Port Aguadulce, le sous-directeur du directorat des ports a dit que les entreprises vont bientôt recevoir un appel d’offres pour les 39 hectares que la zone du port comprend.

Vers la fin de la rencontre, l’administrateur de l’Autorité Maritime du Panamá a exhorté les fonctionnaires américains à encourager les PME et les grandes entreprises américaines à investir non seulement dans les projets de grande envergure, mais aussi dans des projets plus petits dans des ports et des quais.